Pendant la grossesse

 

Pourquoi la grossesse est-elle une période difficile pour les veines ?

Des problèmes d’ordre veineux peuvent apparaître ou s’aggraver chez les femmes enceintes.

Le bouleversement hormonal qui survient durant la grossesse a des répercussions sur la solidité et l’élasticité des veines qui ont tendance à se dilater.

En plus de ces changements hormonaux, d’autres facteurs sont susceptibles d’aggraver la maladie veineuse durant la grossesse :

  • L’augmentation de la pression dans la région pelvienne (bassin)
  • L’augmentation du volume sanguin
  • L’âge (plus la femme est âgée, plus le risque est élevé)

 

Comment protéger vos veines pendant la grossesse ?

Votre médecin peut vous aider à trouver des solutions pour atténuer les symptômes de la maladie veineuse, comme les jambes lourdes, les douleurs, les varices apparaissant au cours de la grossesse. N’hésitez pas à discuter de vos symptômes avec votre médecin.

Concernant les bonnes habitudes, les conseils sont les mêmes que ceux cités plus haut :

  • Surélevez vos jambes pour réduire le gonflement
  • Essayez de ne pas rester debout pendant des périodes prolongées
  • Évitez les sources de chaleur et le soleil sur vos jambes

 

Pourquoi consulter un spécialiste des maladies vasculaires ?

Votre gynécologue est votre interlocuteur privilégié pendant et immédiatement après la grossesse. Il/elle peut vous aider à combattre les symptômes de la maladie veineuse et vous prescrire des bas de contention et/ou des médicaments phlébotropes. Il y a lieu de consulter un spécialiste vasculaire dans certains cas exceptionnels, en présence de problèmes veineux profonds tels qu’une thrombose ou une phlébite.

Après l’accouchement, votre gynécologue peut vous adresser à un spécialiste vasculaire ou à un angiologue afin d’évaluer plus précisément la qualité de votre réseau veineux, à l’aide d’un examen appelé écho-doppler. Le médecin spécialiste vous proposera éventuellement des solutions adaptées et veillera à empêcher l’apparition de nouveaux problèmes lors de grossesses ultérieures.